Ecouter

Social

Les news

Le Bruit de l’Avant 2019

Ow Ow Ow ! C’est le père noël ! Les choupinous tout doux du bruit m’ont ̶m̶e̶n̶a̶c̶é̶ demandé gentillement un ✨calendrier de l’avent magique✨ pour partager chaque jours avec vous e̶t̶ ̶J̶é̶s̶u̶s̶ un album q̶u̶i̶ ̶l̶e̶s̶ ̶a̶ ̶f̶a̶i̶t̶ ̶B̶A̶N̶D̶E̶R̶ ̶T̶O̶U̶T̶ ̶D̶U̶R̶ qu’ils aiment vraiment très très fort d’amour !

Par Germain, le 1 décembre 2019

Le Bruit – HS – Tool – Fear Inoculum

Oui, c’est bien un épisode exclusivement dédié à un seul album, et croyez-nous, il y en a des choses à dire, et pas que sur l’album en lui même, nous n’avons pas été trop de 6 pour en parler !

Par Germain, le 7 novembre 2019

Le Bruit – Volume 12 – L’épisode sans nom

Le dernier train en direction de la lune va bientôt partir, veillez bien à faire attention aux loups situés devant l’entrée, ils peuvent vous refiler la peste. Si vous êtes mordus et que vous souffrez le martyre, passez la plaie au micro-ondes pendant 2 minutes.

Par Germain, le 30 septembre 2019

Le rab

Angel Du$t

“ Pretty Buff ” (2019)

Quand des membres de groupes de punk hardcore (Turnstile, Trapped Under Ice et Mindset) se réunissent, on serait instinctivement en droit de s’attendre à avoir envie de Mosh. Bien que plus sages que leurs groupes originels, c’était encore un peu le cas pour leurs précédents albums (Rock the Fuck On Forever et A. D.).

Hors là, c’est avec surprise que l’on découvre que la distorsion à quasiment disparue, laissant place à ce qu’on pourrait décrire comme étant du punk hardcore mélodiqueAcoustiqueDe plage. Avec parfois même des relents de The Monkees. Surprenant.

D’autant plus surprenant que force est de constater que les compositions fonctionnent très bien, avec un style plutôt ensoleillé et drôle (il y a même du saxo) basé sur une structure typiquement punk hardcore, si bien que l’on pourrait très bien imaginer les mêmes morceaux repris avec une envie de casser des bouches, que ça passerait tout seul ! Un album surprenamment frais !

Par Germain, le 8 juin 2019
note iconnote iconnote iconnote iconnote icon

Bloodsucking Zombies from outer Space

“ All These Fiendish Things ” (2019)

Avec un nom pareil, nous serions en droit d’imaginer un univers de série Z débile et gore, pas vrai ? Dans le mille ! En effet les Allemands (chant en anglais) nous offrent un Horrorpunk / Psychobilly décomplexé, énergique, le tout avec un visuel faussement gore et un sens aiguisé des mélodies catchy peu commun. Pour peu qu’on soit client du genre, les refrains finissent par nous hanter un bon bout de temps !

Difficile de ne pas faire un rapprochement stylistique avec Rise Against, ou de Calabrese tant leurs refrains sont accrocheurs. Mais en rajoutant une grosse dose de second degré et de fun, ils rajoutent un côté nanard attachant qui plaira sans aucun doute à ceux qui souhaitent passer un excellent moment en ne se prenant pas la tête.

Un vrai concentré de bonne humeur, d’énergie teintée de gore discount rafraîchissant !

Par Germain, le 1 juin 2019
note iconnote iconnote iconnote iconnote icon

Swallow The Sun

“ When A Shadow Is Forced Into The Light ” (2019)

Même si parfois la vie est une pute, les épreuves qu’elle impose ont le don de faire naître de grandes œuvres. Aussi triste que cela puisse être, c’est un peu ce qui s’est passé pour « When A Shadow Is Forced Into The Light ». L’ambiance particulièrement pesante présente dans cet album nous fait ressentir ce deuil qu’a dû affronter l’un des membres.

Il en ressort un concentré de doom noir, teinté d’un death viscéral qui dégouline d’une tristesse écrasante, mais avec cette fois-ci des passages lumineux et mélodique résonnants comme des éclats d’espérance qui, jusqu’à la dernière seconde nous offre une toile qu’après le chef-d’œuvre sur trois volets « Songs from the North » qu’ils avaient pu nous offrir il y a quatre ans nous n’espérions même pas.

Le noir leur va si bien.

Par Germain, le 31 mai 2019
note iconnote iconnote iconnote iconnote icon

Knuckle

“ Life Is Hard When You're Soft Inside ” (2019)

Quand tu lis qu’un groupe s’est fondé à Halloween et que le chanteur était habillé en sac de riz et les deux autres membres en eux-mêmes forcément ça donne envie de creuser.

Knuckle c’est du rock / Garage Blues made in Yorkshire aux compos inspirées et rondement bien branlé tant par sa production que par tantôt l’urgence où la douceur de ses morceaux.

Avis aux amateurs de morceaux sautillant et réjouissants vous serez servis. Les fans de PUP seront en terrain conquis et les autres butteront sur un disque aux allures trop simplistes, mais en persistant bien, bordel, on passe vraiment un putain de bon moment à l’écoute de ce formidable album !

Pour les fans de : PUP!, The Menzingers, Pkew Pkew Pkew, Jeff Rosenstock, Iron chic, Joyce Manor

Par Boulinosaure, le 28 mai 2019
note iconnote iconnote iconnote iconnote icon